Skip to content Skip to footer

Histoire des femmes célèbres

Quand un doigt montre le ciel, celui qui ne sait pas rêver regarde le doigt”
Léonard de Vinci pensait ainsi…

 

Les femmes célèbresHistoire des femmes célèbres  ou …d’un monde de rêves, au rêve d’un monde.

L’histoire des femmes, cela ne peut être que le récit du destin exceptionnel de celles qui étaient présentes là où l’histoire s’écrivait, même si certaines n’ont pas toujours été exemplaires au regard de la morale traditionnelle de l’époque.

Ce qui explique la fascination qu’elles suscitent encore de nos jours, c’est qu’elles ont existé a une époque et dans un univers qui ne sera plus jamais le nôtre. Depuis l’antique mythologie, le pouvoir des «Dieux» et des hommes a souvent fasciné les femmes, parfois trop, les récits eux, sont plein d’évènements ayant pour origine l’exceptionnelle beauté d’une femme.

Pour certaines, cette beauté alliée parfois à leurs outrances a assuré le spectacle de la vie, a suffi à hypnotiser les hommes. Pour d’autres, c’est leur volonté intelligente, leur croyance en leur engagement quel qu’il soit, souvent humaniste, qui a fasciné. Mais pour la plupart de celles que l’histoire des femmes a retenu pour générer les mythes, elles avaient tout.

On peut aborder l’histoire par l’approche scientifique, l’historiographie mais aussi par le mythe fondateur entre légende et réalité… le merveilleux.

En ce qui concerne les romanciers, quand la légende est apparue plus belle que la réalité, sous le prétexte que la vérité ne doit jamais gâcher une belle histoire, ils ont toujours fini par écrire la légende. Cette légende, parce que la vie pour être bien vécue a besoin plus d’illusions que de vérité, nous est accessible, devenant ainsi disponible dans le choix des récits auquels nous voulons croire.

L’histoire des femmes est comme ces étoiles déjà mortes dont la lumière continue à nous parvenir,  nous offrent pour toujours nos rêveries. En retour, nous les rentrons dans notre propre imaginaire  leur assurant  ainsi de «l’ immortalité».

Dans l’histoire des femmes, toutes n’ont pas fait que du bien, mais on leur a si souvent fait tant de mal, que leurs destins parce qu’ils ont été vécus avec passion méritaient d’être racontés.

-“Ce qui est important ce n’est pas forcément ce qui est vrai, mais ce qui aide à vivre”. Nietzsche
– “Aux déclin de nos jours nous regardons en nous-mêmes et savons finalement distinguer de tout ce qui nous avait semblé réel, que l’unique réalité est celle que nous inventons.”       Michel Ange
-“Il appartient à chacun d’entre nous de se construire sur mesure un imaginaire composé de ce qui est nécessaire à sa vie.”
Jacques Véry à propos d’un voyage parmi les génies de la renaissance Italienne

Ces récits même si les événements s’efforcent de rester cohérents avec une version de l’Histoire ne sont pas purement historiques mais souvent empruntés à ceux qui en ont le mieux parlé.
Leur portrait c’est l’image, imaginée  avec nos valeurs actuelles de la représentation du beau, jusqu’à ce que le temps remplace de nouveau cette représentation.