-0610 Sappho de Mythyléne

POÉTESSE GRECQUE DE L’ANTIQUITÉ SUR L’ILE DE LESBOS.
LES GRECS ONT PLACE TRÈS HAUT SON TALENT, SA GLOIRE EST CONSIDÉRABLE.
Connue comme étant « la Lesbienne », c’est-à-dire « la personne célèbre de Lesbos »
L’auteur Platon la qualifie de « Dixième Muse ».
– Sappho de Mythyléne a 20 ans  en  610 av.J.C.

SAPPHO DE MYTHYLENE Sappho ce jetant du rocher deLeucade

SAPPHO DE MYTHYLENE: POÉTESSE – Fond: GUSTAVE MOREAU  « Sappho ce jetant du rocher de Leucade »

                            SAPPHO DE MYTHILENE  VIIe siècle et VIe siècle av. J.-C.
Sappho de Mythylène  née  vers 630 av. J.‑C. à Mytilène ou Érésos
Sa famille appartient à l’ancienne aristocratie de l’île de Lesbos, et tire sa richesse de ses possessions terriennes.
Elle   fonde à Mythilène  une école pour jeunes filles ou elle enseigne  la poésie,  la danse et les mystères  d’Aphrodite, pour permettre aux jeunes élèves d’avoir  comportement idéal et de la beauté féminine.
L’enseignement de Sappho est pour les filles une véritable initiation à la liberté, qui remet en cause un régime basé sur  la culturelle suprématie  masculine,de cette époque.
Cette enseignement qui sera réprimé dès le siècle suivant.
Elle joue de la lyre en déclamant ses  poèmes . Elle écrit aussi quelques vers de nature plus politique.
Sappho est célèbre  dans l’Antiquité. Plus de cent auteurs anciens l’ont citée ou ont parlé d’elle.
Dans le monde antique quand on disait « le poète » il s’agissait d’Homère,  si l’on parlait de « la poétesse » c’était Sappho.
Epigramme de l’Anthologie Palatine
« Allez au temple radieux de la belle Héra, Lesbiennes, en formant des danses légères. Là, organisez en l’honneur de la déesse un chœur magnifique : Sappho le conduira avec sa lyre d’or. Qu’à ses accords vous danserez avec joie ! Oui, vous croirez entendre le doux hymne de Calliope elle-même. »

                               LA LEGENDE DOREE DE SAPPHO DE MYTHILENE
Ma  poésie dont on dit qu’elle est lyrique est mon thème favori, la passion amoureuse, révèlent mon attachement passionnel pour les  jeunes filles de  la communauté d’élèves regroupées autour de moi.   Mes  « hetairais », ou  mes compagnes.
Je suis révolté par cette Société Grecques très  en avance culturellement,  qui   instaure  une première forme de démocratie totalement rétrograde rendant les hommes tous égaux et   les femmes, sans  statut ni  privilège.
Je  me dois d’ affirme :
« Qu’une femme ne doit pas renier sa belle nature ni accepter d’être esclave ignorante des hommes »
Je veux par mon  enseignement,  bouleverser les bases de cette société en  préparant   les jeunes filles au mariage.  Je ne veux  pas  qu’elles subissent le sort habituel des femmes grecques dont le statut  se résume ainsi :
 » Nous avons les courtisanes pour le plaisir, les concubines pour  les soins journaliers et les épouses pour qu’elles nous donnent des enfants légitimes ».

Le cercle de Sappho
Dans cette institution réservée aux filles, on cultive et développe leur puissance créatrice  (Eros) par la recherche de la beauté  du corps et de l’esprit, par des  activités  similaires à celles d’un chœur lyrique féminin.
Mes élèves viennent de tout l’empire grec, apprennent le théâtre, la danse, le chant, la poésie,
Elles ont des échanges, qui les amènent à avoir une forme de pensée bien différente des codes habituels.
Accéder au savoir nécessaire pour acquérir  une relative  indépendance vis-à-vis des lois et coutumes de la cité et aux concours de beauté réservés aux femmes. 
Entre elles naît la « philia », l’affection qui fait que nous aimons un être pour ce qu’il est et non pour ce qu’il peut nous apporter. Ce sentiment d’amour-amitié jusque-là réservé aux hommes.
Il n’ y a plus de dominant, ni de dominé comme dans les couples hétérosexuels, pas d’aînées qui initient les plus jeunes à la passivité mais deux être semblables qui s’aiment en dehors des codes établis, n’obéissent qu’à la nature et à la Déesse Aphrodite.

– La légende, reprise par Ovide,  donnera a sappho une fin tragique : elle se serait jetée dans la mer depuis l’île de Leucade à cause d’un amour non partagé pour un certain Phaon.

EPITHAPHE
                                Beauté ne demeure que le temps d’un regard.
                                   Mais vertu aussitôt sera beauté demain.
                               Oui, quelqu’un plus tard se souviendra de nous.
Sappho
Sappho de Mythylène ne saura jamais :
– Qu’elle deviendra dans le temps une icône de l’homosexualité féminine pour tous, courtisane pour certains, on va lui prêter mille vies.
– Que son histoire en tant que première femme écrivain  occupera une place dans le panthéon des lettres .

Odes
Quand nous restons face à face et que je te regarde
 dans cette lumière où tu apparais, pas même Hermione
 n’est aussi belle, Hélène aux cheveux d’or c’est toi,
 elle est ta ressemblance.
Sappho.
__________________________________________________________________________________________________
– Pour en savoir plus :
– Livre a consulter :
– Film : Sappho, Vénus de Lesbos
___________________________________________________________________________________________________
– Texte emprunté a :
– Sources utilisées : Wikipédia
___________________________________________________________________________________________________